FR/Prabhupada 0221 - Les mayavadis pensent qu’ils ne font plus qu’un avec Dieu

From Vanipedia
Jump to: navigation, search

Les māyāvadis pensent qu’ils ne font plus qu’un avec Dieu
- Prabhupāda 0221


Janmastami Lord Sri Krsna's Appearance Day -- Bhagavad-gita 7.5 Lecture -- Vrndavana, August 11, 1974

Quand Arjuna a demandé à Kṛṣṇa : Vous dites que cette philosophie de la Bhagavad-gītā a été enseignée par Vous au dieu-soleil. Comment puis-je le croire ? La réponse était : Le fait est que nous étions tout les deux présent, mais tu l'as oublié ; Je n'ai pas oublié.

C'est la différence entre Kṛṣṇa et l'être vivant ordinaire... Il est complet, nous ne sommes pas complets. Nous sommes incomplets, une petit fragment de Kṛṣṇa. Par conséquent, nous devons être contrôlés par Kṛṣṇa. Si nous ne sommes pas d'accord d'être contrôlé par Kṛṣṇa, nous serons contrôlés par l'énergie matérielle, cette bhūmir āpo 'nalo vāyuḥ (BG 7.4). En fait, nous sommes énergie spirituelle. Nous devrions accepter volontairement d'être contrôlé par Kṛṣṇa - C'est le service de dévotion. Nous sommes énergie spirituelle et Kṛṣṇa est l'Esprit Suprême. Donc, si nous sommes d'accord d'être contrôlés par Kṛṣṇa, nous sommes promus au monde spirituel - Si nous sommes d'accord. Kṛṣṇa n'interfère pas avec notre petite indépendance. Yathecchasi tathā kuru (BG 18.63). Kṛṣṇa dit à Arjuna : Quel que soit ce que tu souhaites, tu peux le faire. Cette indépendance nous l'avons.

Ainsi, par cette indépendance, nous sommes venus dans ce monde matériel afin de jouir librement. Kṛṣṇa nous a donné la liberté, nous pouvons jouir librement et nous essayons de le faire. Mais le résultat est que nous nous empêtrons. On nous donne la liberté de travailler dans ce monde matériel. Tout le monde essaie de devenir le maître du monde matériel. Personne ne tente de devenir le serviteur. Seulement nous, les vaiṣṇavas, nous essayons de devenir serviteur. Les karmīs et jñānīs n'aiment pas devenir serviteur. Ils nous critiquent du fait que nous les vaiṣṇavas, avons une mentalité d'esclave. Oui, nous avons la mentalité d'esclave... Caitanya Mahāprabhu a enseigné : gopī-bhartuḥ pada-kamalayor dāsa-dāsānudāsaḥ (CC Madhya 13.80). C'est notre position. Quelle est l'utilité de clamer artificiellement que je suis le maître ? Si j'avais été le maître, alors pourquoi l'éventail est nécessaire ? Je suis serviteur de cette influence de la saison estivale. De même, je serai serviteur dans la saison d'hiver, trop froid.

Donc nous sommes toujours serviteur. Par conséquent Caitanya Mahāprabhu dit, jīvera svarūpa haya nitya-kṛṣṇa-dāsa (CC Madhya 20.108-109). De fait, notre position constitutionnelle est d'être le serviteur éternel de Kṛṣṇa. Kṛṣṇa est le Contrôleur Suprême. Ce mouvement pour la conscience de Kṛṣṇa est destiné à cet objectif, que ces personnes folles ou vauriens, mūdhāh... Je ne fabrique pas les mots stupide et vaurien. C'est dit par Kṛṣṇa : Na māṁ duṣkṛtino mūḍhāḥ prapadyante narādhamāḥ (BG 7.15). Il a parlé comme ça, vous voyez. Duṣkṛtinaḥ, agissant toujours en pécheur, et mūḍhāḥ, vauriens, imbécile. Narādhamāḥ, le plus bas de l'humanité. "Oh, vous êtes...? Kṛṣṇa, Vous parlez tellement mal de ces scientifiques matérialistes ? Il y a tellement de philosophes. Sont-ils tous narādhamāḥ ? " - "Oui, ils sont narādhamāḥ" - "Mais ils sont éduqués." - "Oui, c'est aussi... Mais quel genre d'éducation ? Māyayā apahṛta-jñānāḥ : Le résultat de leur éducation - la connaissance a été enlevée par māyā." Plus on est instruit, plus on est athée.

A l'heure actuelle... Bien sûr, l'éducation ne signifie pas... L'éducation, c'est de comprendre - Jñānī. Éduquer, éduqué signifie homme sage, homme instruit, jñānī. Le véritable jñānī signifie māṁ prapadyate. Bahūnāṁ janmanām ante jñānavān māṁ prapadyate (BG 7.19). C'est l'éducation. L'éducation ne signifie pas devenir athée - il n'y a pas de Dieu, je suis Dieu, vous êtes Dieu, tout le monde est Dieu - ce n'est pas l'éducation, c'est ajñāna. Les māyāvādīs pensent qu'ils sont devenus un avec Dieu, ce n'est pas l'éducation.