FR/Prabhupada 1027 - Ma femme, mes enfants et ma société sont mes soldats. Si je suis en danger, ils m'aideront

From Vanipedia
Jump to: navigation, search

Ma femme, mes enfants et ma société sont mes soldats. Si je suis en danger, ils m'aideront
- Prabhupāda 1027


731129 - Lecture SB 01.15.01 - New York

Donc vous ne pouvez pas violer les lois de Kṛṣṇa, ou les lois de la nature, cela est impossible. Vous n'êtes pas du tout indépendant. Parce que ces coquins, ils ne comprendront pas cela. Ils pensent toujours, nous sommes indépendants. Telle est la cause de tout malheur. Personne est indépendant. Comment pouvez-vous être indépendant? Personne n'est indépendant, ni vous pouvez être indépendant, ni personne est indépendant. Alors réelement, qui est indépendant? Ici vous êtes assis, tant de garçons et filles, qui peut dire "je suis indépendant de tout"? Non, personne ne peut dire. Voici donc notre erreur, et en abusant de notre indépendance, nous souffrons dans ce monde matériel à bien des égards. Cela doit être réformé. Cela doit finir. Voilà le mouvement de la conscience de Kṛṣṇa. Caitanya Mahāprabhu a prêché, jīvera svarūpa haya nitya kṛṣṇa dāsa (CC Madhya 20.108-109). Nous les êtres vivants, nous sommes éternellement les serviteurs de Kṛṣṇa. Telle est notre position. Mais si nous refusons cette position, "Maintenant, pourquoi vais-je devenir serviteur de Kṛṣṇa? Je suis indépendant ", puis commence la souffrance, immédiate. Kṛṣṇa bhuliya jīva bhoga vañcha kare... Dès que vous désirez profiter indépendamment, immédiatement... Cela signifie qu'immédiatement il est capturé par māyā.

kṛṣṇa bhuliya jīva bhoga vāñchā kare
pāśate māyā tāre jāpaṭiyā dhare

Il est très facile à comprendre. Tout comme si vous ne vous souciez pas des lois de l'État, si vous voulez vivre de façon autonome, cela signifie que vous êtes immédiatement dans les griffes de la police. Vous n'avez pas besoin de créer, c'est déjà là. Donc, notre position est toujours dépendante de Dieu. Nous devons comprendre cela. Ceci est la conscience de Kṛṣṇa. Par conséquent, Bhaktivinoda Ṭhākura a une chanson,

mānaso deho geho, yo kichu mora,
arpilun tuyā pade nanda-kiśora

Cette erreur est en cours, que je suis indépendant, roi, et mes soldats ou ma société, ma communauté, ma famille ou — si nombreux nous avons créé — mais

dehāpatya-kalatrādiṣv
ātma-sainyeṣv asatsv api
teṣāṁ nidhanaṁ pramattaḥ
paśyann api na paśyati
(SB 2.1.4)

Juste comme un homme combat, comme Hitler déclare la guerre, ou tant de guerres sont déclarées. Cet homme est en train de déclarer, et tout le monde pense comme ça, "je suis indépendant." Donc, et nous pensons que nous avons tant de soldats, tant de bombes atomiques, et tant d'avions, nous allons sortir victorieux. De même, tous et chacun d'entre nous, nous pensons, "je suis indépendant, et ma femme, mes enfants, ma société, ils sont mes soldats. Si je suis en danger, ils vont m'aider." Cela est en cours. Cela s'appelle māyā. Pramattaḥ teṣāṁ nidhanaṁ paśyann api na paśyati. Parce que nous sommes devenus fous après cette soi-disante indépendance, l'indépendance de Dieu, nous pensons que ces choses nous aideront, nous protégerons, mais cela est māyā. Teṣāṁ nidhanam, tout le monde sera détruit. Personne ne sera en mesure de nous protéger. Si on veut de la protection réelle, on doit prendre la protection de Kṛṣṇa. Voilà l'instruction de la Bhagavad-gītā, sarva-dharmān parityajya mām ekaṁ śaraṇaṁ vraja (BG 18.66). Vous le coquin, vous pensez que tant de choses vont vous protéger. Cela ne sera pas possible. Vous serez détruit, et votre soi-disant protecteur, et vos amis, et les soldats, ils seront détruits. Vous ne dépendez pas d'eux. Sarva-dharmān parityajya mām ekaṁ śaraṇam (BG 18.66)... Vous n'avez qu'à vous abandonner à Moi, Je vous donnerai de la protection. Ahaṁ tvāṁ sarva-pāpebhyo mokṣayiṣyāmi mā śucaḥ. Ceci est de la protection réelle.