FR/Prabhupada 0921 - Souhaitez-vous pas être fiers si vous associez avec Nixon le suprême?

From Vanipedia
Jump to: navigation, search

Souhaitez-vous pas être fiers si vous associez avec Nixon le suprême?
- Prabhupāda 0921


730422 - Lecture SB 01.08.30 - Los Angeles

Si vous pouvez agir dans une facon unilatérale... C'est pas non plus parfaitement. Supposons que vous pouvez fabriquer encore plus grand. Je ne pense pas que l'âge moderne, ils ont fabriqué le plus grand. Nous recevons des informations de Bhāgavatam. Kardama Muni, le père de Kapiladeva, il fabrique un avion, une grande ville. Une grande ville, avec des lacs, avec des jardins, avec de grandes, grandes maisons, la rue. Et toute la ville volait partout dans l'univers. Et Kardama Muni montré à sa femme toutes les planètes, toutes les planètes. Il était un grand yogi, et son épouse, Devahuti, était la fille de Vaivasvata Manu, la fille d'un très grand roi. Donc Kardama Muni voulait se marier, désirer. Donc, immédiatement, Vaivasvata Manu... Sa fille, Devahuti, elle a également dit: "Mon cher père, je veux épouser cette sage." Donc, il a apporté la fille: "Monsieur, ici, c'est ma fille. Vous l'acceptez comme votre femme". Alors qu'elle était la fille du roi, très opulente, mais venir à son mari, elle a dû servir à la fois qu'elle est devenue maigre et mince, pas suffisamment de nourriture et travaillant nuit et jour.

Donc Kardama Muni avais un peu de compassion que: "Cette femme est venu à moi. Elle est la fille du roi, et ma protection, elle ne reçoit pas aucune confort. Donc, je vais lui donner un peu de réconfort. " Il a demandé à la femme: "Comment vous serez à l'aise?" Donc, la nature de la femme est une bonne maison, la bonne nourriture, bonne robe, et de bons enfants et bon mari. C'est l'ambition de la femme. Donc, il s'est avéré qu'il est le meilleur mari, elle a obtenu. Alors il d'abord lui a donné toutes les opulences, grande, grande maison, servantes, l'opulence. Et puis cet avion a été fabriqué par lui, le processus yogique. Kardama Muni, il était un être humain. S'il pouvait effectuer un tel chose merveilleuse par la processus yogique... Et Krishna est le Yogesvara, le maître de tout la puissance mystique yogique. Krishna. Krishna est abordée dans la Bhagavad-gītā comme Yogeśvara. Un peu de pouvoir mystique, lorsque nous aurons, nous devenons tellement grand, homme important. Et maintenant, il est le maître de tout pouvoir mystique du yoga. Yatra yogeśvaro hariḥ (BG 18.78). Dans la Bhagavad-gita, il est dit que partout où Yogeśvara-Hari, Krishna, le Seigneur Suprême, le maître de tout pouvoir mystique, est là, et où il ya Dhanurdhara Arjuna, Partha, donc tout est là. Tout est là.

Donc, nous devrions se rappeler de cela. Que si vous pouvez vous tenir toujours en compagnie de Krishna, alors tout perfection est là. Yatra yogeśvaro hariḥ. Toute perfection est là. Et Krishna a accepté surtout en cette ère. Nāma-rūpe kali-kāle kṛṣṇa-avatāra, Kṛṣṇa a incarné dans cet âge comme le saint nom. Par conséquent Caitanya Mahaprabhu dit que: "Mon cher Seigneur, Vous êtes si bon que vous me donnez votre association, sous la forme de votre saint nom". Nāmnām akāri bahudhā nija-sarva-śaktis tatrārpitā niyamitaḥ smaraṇe na kālaḥ (CC Antya 20.16, Śikṣāṣṭaka 2). "Et ce saint nom peut être chanté dans toute situation. Il n'y a aucune règle dure et rapide." Vous pouvez chanter Hare Krishna partout.

Tout comme ces enfants. Ils chantent aussi, ils dansent aussi. Il n'est pas du tout difficile. Tout en marchant, tout comme nos étudiants, ils prennent les perles. Ils marchent au bord de la plage, toujours en chantant. Où est la perte? Mais le gain est si grande, que nous associons avec Krishna personnellement. Le gain est tellement. Si vous vous sentez très fiers... Si vous associez personnellement avec le président Nixon, combien vous vous sentez fier? "Oh, je suis avec le président Nixon." Donc vous ne sentirez pas très fier si vous associez le suprême Nixon? (rires) Qui peut créer des millions d'Nixons?

Donc, c'est votre chance. Donc Caitanya Mahāprabhu dits: etādṛśī tava kṛpā bhagavan mamāpi (CC Antya 20.16, Śikṣāṣṭaka 2). "Mon cher Seigneur, Tu es si gentil sur moi que vous donnez votre association toujours, constamment. Vous êtes prêt. Vous donnez. Durdaivam īdṛśam ihājani nānurāgaḥ. Mais je suis si malheureux. Je ne prends pas avantage de celui-ci ". Durdaiva. Malheur. Notre, ce mouvement de la conscience de Krishna demande simplement des gens: "Chanter Hare Krishna."