FR/Prabhupada 0904 - Vous avez volé la propriété de Dieu

From Vanipedia
Jump to: navigation, search

Vous avez volé la propriété de Dieu
- Prabhupāda 0904


730418 - Lecture SB 01.08.26 - Los Angeles

Donc Kunti dit que cette position de l'intoxication, madah, edhamāna-madah (SB 1.8.26), augmente, puman, de telles personnes, naivārhati, elles ne peuvent pas s'exprimer avec sentiment: "Jaya Radha-Madhava." Elles ne peuvent pas parler avec sentiment. Ce n'est pas possible. Leur sentiment, sentiment spirituel, est perdu. Elles ne peuvent pas communiquer sentimentalement parce qu'elles ne savent pas. "Oh, ce Dieu est pour l'homme pauvre. Ils ne peuvent pas avoir suffisamment de nourriture. Qu'ils aillent à l'église et demandent: "Oh, mon Dieu, donne-nous notre pain quotidien." Nous avons assez de pain. Pourquoi dois-je aller à l'église?" C'est leur opinion. Par conséquent de nos jours, à l'époque du développement économique, personne n'est intéressé à aller à l'église ou au temple. "Qu'est-ce que c'est que ce non-sens? Pourquoi dois-je aller à l'église pour demander du pain? Nous développons une situation économique et il y aura un approvisionnement suffisant de pain."

Tout comme les pays communistes le font. Les pays communistes, ils font de la propagande dans les villages. Ils demandent aux gens d'aller à l'église et de demander du pain. Ils, les gens innocents, ils demandent comme d'habitude: "Oh mon Dieu, donne-nous notre pain quotidien." Puis, quand ils sortent de l'église, ces personnes communistes leur demande: "Avez-vous du pain?" Ils répondent: "Non, monsieur." "Très bien, demandez-nous." Et puis ils redemandent: "Oh ami communiste, donne-moi le pain." (Rires) Et l'ami communiste a remplis un camion de pain: "Prenez-en, autant que vous le souhaitez, prenez. Alors, qui est meilleur? Nous sommes le meilleur ou votre Dieu est-il le meilleur? " Ils disent: "Non, monsieur, vous êtes meilleur." Parce qu'ils ne ont pas intelligent. Ils ne s'informent pas que: "Vous vauriens, d'où avez-vous apporté ce pain? (rires) L'avez-vous fabriqué dans votre usine? Pouvez-vous fabriquer des grains, les ingrédients du pain, dans votre usine?" Parce qu'ils ne sont pas intelligents.

Sudra, ils sont appelés Sudra. Sudra signifie ceux qu'ils ne sont pas intelligents. Ils le prennent, comme c'est. Mais celui qui est brāhmana, celui qui est avancé dans l'intelligence, il va immédiatement enquêter: "Vous vaurien, d'où avez-vous apporté ce pain?" C'est la une question de brāhmana. Vous ne pouvez pas fabriquer du pain. Vous avez tout simplement transformé le grain de Dieu... Le grain, le blé est donné par Dieu, et vous l'avez tout simplement transformé. Mais transformer quelque chose de quelque chose, ne devient pas votre propriété.

Tout comme je donne à un certain charpentier du bois, l'emploie et le paie. Et il fait un joli, beau meuble. A qui ce meuble appartiendra-t'il? Au charpentier, ou à l'homme qui a fourni les ingrédients? À qui est-ce qu'il appartiendra? Le charpentier ne peut pas dire que: "Parce que j'ai transformé ce bois en un très beau meuble, il m'appartient." Non, ce n'est pas le vôtre. De même, qui fournit les ingrédients, vauriens? C'est Krishna. Krishna dit: bhūmir apo 'nalo vāyuh kham mano buddhir eva... prakrtir me astadhā (BG 7.4). "C'est Ma propriété." Vous n'avez pas créé cette mer, la terre, le ciel, le feu, l'air. Ce n'est pas votre création. Vous pouvez transformer ces choses matérielles, tejo-vari-mrdām vinimayah, en mélangeant et en transformant. Vous prenez l'argile de la terre, vous prenez l'eau de la mer et les mélanger puis vous les mettez dans le feu. Cela devient une brique. Et puis vous empilez toute ces briques et faites un gratte-ciel. Mais d'où avez-vous obtenu cet ingrédient, coquin, pour que vous puissiez dire que ce gratte-ciel est le vôtre? C'est une question intelligente. Vous avez volé la propriété de Dieu, et vous prétendez que c'est votre propriété. C'est la connaissance. C'est la connaissance.