FR/Prabhupada 0938 - Jésus-Christ, n'avais pas de faute. La seule faute qu'il a c'est qu'il prêchait au sujet de Dieu

From Vanipedia
Jump to: navigation, search

Jésus-Christ, n'avais pas de faute. La seule faute qu'il a c'est qu'il prêchait au sujet de Dieu
- Prabhupāda 0938


730425 - Lecture SB 01.08.33 - Los Angeles

Prabhupada: Il ya une classe d'hommes, ils sont appelés asuras. Ils sont sura-dviṣām. Ils sont toujours jaloux des dévots. Ils sont appelés démons. Tout comme Prahlada Maharaja et son père Hiranyakasipu. Hiranyakasipu est le père de Prahlada Maharaja, mais parce que Prahlada Maharaja était un dévot, il est devenu envieux. C'est la nature des démons. Il était bien envieux, qu'il était prêt à tuer son propre fils. Le seul défaut, c'est que le petit garçon, il chantait Hare Krishna. C'etais sa faute. Le père ne pouvait pas... C'est pourquoi ils sont appelés sura-dviṣām, toujours envieux des dévots. Démon signifie toujours envieux des dévots. Ce monde matériel est tellement de nuisance que... Juste, vous avez un très bel exemple.

Tout comme Jésus-Christ, Seigneur Christ. Donc, est-ce que c'était de sa faute? Mais la sura-dviṣām, les personnes envieuses l'a tué. Et si nous trouvons, si nous analysons, ou est la faute de Jésus-Christ, il n'y a pas de faute. La seule faute qu'il avais c'est qu'il prêchait au sujet de Dieu. Et encore il trouverait autant d'ennemis. Il a été cruellement crucifié. Donc, vous trouverez toujours ce, sura-dviṣām. Alors Kṛṣṇa vient pour tuer ces sura-dviṣām. Donc vadhāya ca sura-dviṣām. Ces personnes envieux sont tuées.

Mais cette activité de tuér peut se faire sans la présence de Kṛṣṇa. Parce qu'il ya tant de forces naturelles, la guerre, la peste, la famine Rien. Il suffit de commencer le travail. Des millions de personnes peuvent être tués. Alors Kṛṣṇa ne nécessite pas de venir ici pour tuer ces coquins. Ils peuvent être tués simplement en la direction de Kṛṣṇa, la loi de la nature. Prakṛteḥ kriyamāṇāni guṇaiḥ karmāṇi sarvaśaḥ (BG 3.27). Sṛṣṭi-sthiti-pralaya-sādhana-śaktir ekā (BS 5.44). La nature a eu tellement de pouvoir qu'elle peut créer, il peut maintenir, il peut anéantir, dissolue, tout. La nature est si puissant.

Sṛṣṭi-sthiti-pralaya. Sṛṣṭi signifie la création et sthiti signifie entretien et pralaya signifie la destruction. Ces trois choses la nature peut faire. Tout comme cette création, la création matérielle est naturel, la nature, la manifestation cosmique. Elle est maintenue. Par la miséricorde de la nature, nous obtenons la lumière du soleil, nous obtenons l'air, nous obtenons des pluies et donc nous nous développons notre nourriture, manger bien, de plus en plus bien. Cet entretien a été fait aussi par la nature. Mais à tout moment tout peut être fini tout simplement par une fort vent. La nature est si puissant. Donc, pour tuer ces démons, la nature est déjà là. Bien sûr, la nature travaille sous la direction de Kṛṣṇa. Mayādhyakṣeṇa prakṛtiḥ sūyate sa-carācaram (BG 9.10). Donc, si Kṛṣṇa dit que ces démons peuvent être tués, puis une explosion, une fort vent de la nature sera, peut tuer des millions d'entre eux.

Donc, Kṛṣṇa n'a pas besoin de venir à cette fin. Mais Kṛṣṇa vient comme il est dit ici, que: yācita. Kṛṣṇa vient quand il est demandé par un dévot comme Vasudeva et Devaki. C'est son apparition. C'est la cause de son arrivée. Et en même temps, quand il viendra Il montre aussi cela, que "Toute personne qui est jaloux de Mes dévots, je les tuer. Je les tuerai." Bien sûr, Sa façon de tuer et le maintien, la même chose. Il est absolue. Ceux qui sont tué par Kṛṣṇa, ils obtiennent immédiatement le salut, qui nécessite des millions d'années à l'obtenir. Alors, les gens disent comme ça, que Kṛṣṇa est venu à cet effet ou cette fin, mais en fait, Kṛṣṇa vient pour le bénéfice de la dévots, kṣemāya. Quel est le sens de kṣemāya? Pour l'entretien?

Dévot: "Pour le bien."

Prabhupada: Pour le bien. Pour le bien des fidèles. Il cherche toujours le bien des dévots. Donc de cette instruction de Kunti, notre activité toujours devrait être comment devenir dévot. Puis toutes les bonne qualités viendront sur nous. Yasyāsti bhaktir bhagavaty akiñcanā sarvair guṇais tatra samāsate surāḥ (SB 5.18.12). Si vous développer simplement votre dévotion, la dévotion dormant, la dévotion naturelle ... Nous avons la dévotion naturelle.

Tout comme père et fils, il ya une affection naturelle. Et le fils a la dévotion naturelle au père, pour le père, pour la mère. De même, nous avons notre dévotion naturelle. Lorsque nous sommes réellement en danger, même les scientifiques, ils prient aussi à Dieu. Mais quand ils ne sont pas en danger, ils défient Dieu. Ainsi donc le danger est nécessaire pour enseigner ces coquins qu'il ya Dieu. Donc c'est naturel. Jīvera svarūpa haya nitya-kṛṣṇa-dāsa (CC Madhya 20.108-109). C'est notre naturel... artificiellement nous essayons de bannir Dieu. "Dieu est mort, il n'est pas Dieu, je suis Dieu, ce Dieu, l'autre Dieu." Nous allons abandonner ce coquinerie . Ensuite, nous serons donné toute protection par Kṛṣṇa.

Merci beaucoup.

Dévots: Jaya Prabhupada, Haribol!