FR/Prabhupada 0960 - Tous ceux qui nient l'existence de Dieu sont des fous

From Vanipedia
Jump to: navigation, search
Go-previous.png Page Précédente - Vidéo 0959
Page Suivante - Vidéo 0961 Go-next.png

Tous ceux qui nient l'existence de Dieu sont des fous
- Prabhupāda 0960


750624 - Conversation - Los Angeles

Prabhupāda: En vérité, c'est l'âme, et non ce corps, qui éprouve le plaisir et la souffrance. Lorsque l'âme se trouve hors du corps, le corps n'éprouve plus ni plaisir ni souffrance. C'est un amas de matière. La faculté d'éprouver du plaisir et de souffrir est là tant que l'âme est présente. Donc, l'âme est importante. Et si vous pouvez étudier l'âme, alors, vous pouvez comprendre ce qu'est Dieu.

Peter: Comment savez-vous que l'âme existe ?

Prabhupāda: Parce que vous êtes en train de parler. Parce que vous posez une question, je sais que l'âme est présente. C'est parce que vous êtes une âme que vous vous interrogez. Dès que l'âme quitte le corps, vous ne pouvez plus vous interroger. Toute interrogation est terminée.

Dr Wolfe: Peut-on dire que l'âme et la vie sont identiques ? Peut-on dire que l'âme et la vie sont identiques ?

Prabhupāda: Oui, identiques … La vie est le symptôme de l'âme. Parce que l'âme est présente, la vie est présente. Et dès que l'âme n'est plus là, il n'y a plus de vie. Lorsque le soleil est dans le ciel, il y a de la lumière, c'est l'éclat du soleil. Lorsque le soleil se couche, il n'y a plus de lumière, il fait obscur.

Dr Orr : Faut-il, alors, lutter contre le corps ? Faut-il discipliner le corps, lui résister, l'ignorer ? Est-ce ce que vous suggérez ?

Prabhupāda: L'ignorer ?

Bahulāśva: Comment faut-il traiter le corps?

Dr Orr: Comment traitez-vous le corps?

Prabhupāda: Faites le meilleur usage d'une mauvaise affaire! (rires) C'est une mauvaise affaire. Mais nous devons nous en servir.

Dr Orr: Alors, quand vous dites que tout est une partie de Dieu, vous faites une exception pour le corps. Le corps n'est pas divin.

Prabhupāda: Oui.

Un dévot : Non, il dit que, lorsque nous disons que tout est une partie de Dieu, le corps est une exception. Il dit que le corps est une exception. Est-ce que le corps ne fait pas partie de Dieu ?

Prabhupāda: Non, pourquoi ? Le corps aussi est une partie de Dieu. Cela, je l'ai expliqué.

Dr Judah: Māyā-śakti.

Prabhupāda: Oui, c'est une autre énergie.

Dr Orr: Ah, je vois.

Dr Judah: L'énergie inférieure de Kṛṣṇa.

Dr Orr: L'énergie inférieure.

Prabhupāda: Tout est énergie de Dieu, donc, le corps est aussi énergie de Dieu. Donc, le meilleur usage de l'énergie de Dieu, c'est de l'utiliser pour Dieu. Alors, le corps est spiritualisé. Le corps est aussi énergie de Dieu, et, s'il est engagé au service de Dieu, alors le corps n'est plus une mauvaise affaire, c'est une bonne affaire. (pause)

Si le locataire pense: "Cet appartement m'appartient, je suis le propriétaire", alors il se trompe. S'il sait parfaitement que l'appartement appartient au propriétaire et qu'il pense "On me l'a donné pour que j'en fasse usage", là, il possède un savoir exact.

Dr Wolfe: Śrīla Prabhupāda, en plus, le locataire peut être facilement mis dehors.

Prabhupāda: Oui. Mis dehors. À ce moment là, il sait qui est le propriétaire, (rires) quand il est mis dehors. C'est aussi affirmé dans la Bhagavad-gītā: mṛtyuḥ sarva-haraś cāham (BG 10.34). Ceux qui ne croient pas en Dieu, Dieu viendra à eux un jour sous la forme de la mort. "Maintenant, crois-moi. Dehors !" Terminé. Tout votre orgueil, terminé. Votre orgueil, vos biens, votre famille, votre compte en banque, votre gratte-ciel - tout cela, enlevé. "Terminé. Dehors." C'est Dieu. À présent, vous comprenez Dieu? Que vous croyiez ou non, Dieu viendra un jour. Il vous prendra, il prendra tout ce que vous avez, et "Dehors !" C'est Dieu. Que vous croyiez ou non, cela n'a aucune importance. C'est le même exemple : le locataire peut ne pas croire le propriétaire, mais quand le propriétaire vient avec un jugement d'expulsion, "Dehors !" Vous devez partir. C'est tout. C'est indiqué dans la Bhagavad-gītā : "Ceux qui ne croient pas en Dieu, je viens à eux sous la forme de la mort et je prends tout." Terminé. Il est donc nécessaire de croire. Oui, Dieu est aussi sûr que la mort. Vous pouvez contester tant que vous avez encore quelques années à vivre, (rires) mais Dieu viendra et vous fera quitter ce qui fait aujourd'hui votre orgueil, votre position prestigieuse. "Dehors !" Alors, à moins d'être un fou, on ne peut pas dire: "Il n'y a pas de Dieu". Tous ceux qui nient l'existence de Dieu sont des fous.

Dr Wolfe: Prabhupāda, ne faudrait-il pas plutôt dire qu'ils sont aveugles, ou stupides?

Prabhupāda: Oui, c'est pareil. La folie est la somme de toutes les stupidités. (rires) Quand je dis "fou", c'est la somme de toutes les formes de stupidité. (à côté:) Maintenant, vous pouvez leur donner du prasādam. Je pense que nous avons assez pris de leur temps.