FR/Prabhupada 1006 - Nous ne sommes pas en train d'introduire le système de castes

From Vanipedia
Jump to: navigation, search

Nous ne sommes pas en train d'introduire le système de castes
- Prabhupāda 1006


750713 - Conversation B - Philadelphia

Sandy Nixon: Essayez-vous de faire revivre... Je voudrais poser cette question de deux façons différentes. Je vais d'abord demander dans un sens qui est, en un sens, incorrect. Peut-être que je vais poser de cette façon et seulement obtenir votre réponse. Est-ce que vous essayez de faire revivre dans l'Ouest la prise de conscience... Est-ce que vous essayez de faire revivre l'ancien système indien des castes dans l'Ouest? Je pose une question que j'ai...

Prabhupāda: Où trouvez-vous que nous revivons le système de castes? Où trouvez-vous? Tout d'abord laissez-moi savoir. Pourquoi vous posez cette question? Si vous avez vu que nous essayons d'introduire le système indien des castes, alors dites-le. Mais si il n'y a aucune tentative de ce genre, pourquoi est-ce que vous posez cette question?

Sandy Nixon: Eh bien, parce que beaucoup de gens sont intéressés, et la raison pour laquelle je voudrais avoir posé la question...

Prabhupāda: Non, non, beaucoup de gens — vous êtes aussi l'un d'entre eux. Alors, où trouvez-vous que nous essayons d'introduire un système de castes? Tout d'abord découvrez où est la tentative. Ensuite, vous posez la question. Sinon, il s'agit d'une question hors de propos.

Sandy Nixon: La Gītā parle d'un système de castes.

Prabhupāda: Hein?

Sandy Nixon: la Gītā mentionne le système des castes.

Prabhupāda: Gîtâ, ce qu'elle mentionne, savez-vous?

Sandy Nixon: Les quatre castes et une caste intouchable.

Prabhupāda: Qu'est-ce que c'est? En ayant quoi pour base?

Sandy Nixon: Je ne peut pas localiser directement. Mais le Brahma...

Prabhupāda: Brahmānanda. Qui a dit que cela est le système de castes? Cela n'est pas le système des castes. Cātur-varṇyaṁ mayā sṛṣṭaṁ guṇa-karma-vibhāgaśaḥ (BG 4.13). Selon la qualité et selon le travail, il y a quatre divisions d'hommes. Tout comme vous pouvez comprendre qu'il y a des ingénieurs et il y a des médecins. Alors prenez-vous cela comme des castes? "Oh, il est ingénieur de caste. Il est de la caste médicale." Dites-vous comme ça?

Sandy Nixon: Je ne veux pas dire ce que je ressens, parce que je vous enregistre. (Rires)

Prabhupāda: Je vous pose la question. Je vous demande...

Sandy Nixon: Eh bien, je pense qu'il y a toujours eu des castes. C'est juste que nous ne reconnaissons pas le fait qu'elles sont là.

Prabhupāda: Non, reconnaître veut dire que, si un homme est un médecin qualifié, nous l'acceptons comme tel. Et si un homme est ingénieur qualifié, nous acceptons comme ingénieur. De même, la Bhagavad-gītā suggère — pas suggéré; il est là — il y a quatre classes d'hommes: la classe la plus intelligente des hommes, la classe administrative des hommes, la classe productive des hommes et le travailleur ordinaire. Cela est déjà là. La Bhagavad-gītā dit comment ils devraient être classées, que "Il appartient à cette classe, il appartient à cette classe." Cela est décrit dans la Bhagavad-gītā, ce n'est pas que par la naissance, par l'hérédité, on devient membre d'une caste. Ne cherchez pas à mal comprendre. La classification est déjà là: une classe d'hommes, très intelligente. N'est-il pas là dans la société humaine? Pensez-vous que tous les hommes sont tous aussi intelligents? Pensez-vous? Il doit y avoir une classe, une classe très très intelligente. Alors, quels sont les symptômes de la classe intelligente? Cela est décrit dans la Bhagavad-gītā. L'homme intelligent de première classe est celui qui peut contrôler son esprit, qui peut contrôler ses sens, qui est très sincère, très propre, très simple, très tolérant, très avancé dans la connaissance, dans l'application pratique des connaissances dans la vie, et avec une foi indéfectible en Dieu. Cela est l'homme de première classe. Donc, ce n'est pas seulement dans l'Inde, n'importe où vous trouverez toutes ces qualités, il est un homme de première classe.

Donc, nous essayons d'introduire que, sans l'homme de première classe, la société est inutile. Donc, il y en a, des hommes de première classe. Vous vous entraînez jusqu'à en devenir. Tout comme un garçon est intelligent; encore, il nécessite une formation à l'école, au collège. Ensuite, il maintient son cerveau de première classe, la position de première classe. Donc, il y a l'homme de première classe. Maintenant, nous devons les former correctement au sujet de comment devenir contrôleur du mental, comment devenir contrôleur des sens, comment devenir véridique, comment devenir nettoyé intérieurement, extérieurement, comment devenir plein de connaissance, comment essayer d'appliquer les connaissances dans la vie pratique, comment devenir conscient de Dieu. Cette formation est... Un homme de première classe peut la prendre, tout comme ils la prennent, tous ces garçons. Ils avaient leur cerveau de première classe, et maintenant ils sont formés. Cela est nécessaire: les hommes formés de première classe. Cette formation est nécessaire.

Donc, nous ne sommes pas en train d'introduire le système des castes, que n'importe quel coquin né dans une famille brāhmaṇa, il devient un brāhmaṇa. Nous ne l'acceptons pas. Un homme qui est de première classe, formé pour devenir un brāhmaṇa, nous l'acceptons. Ce n'est pas important de savoir s'il est en Inde ou en Europe ou en Amérique. Peu importe. Nous essayons d'introduire ce système. Cela est mentionné dans la Bhagavad-gītā. Le système de castes signifie qu'un homme est né dans une famille brāhmaṇa, et si par habitude il est un homme de cinquième classe, et il est accepté comme étant un homme de première classe à cause de sa naissance. De même, une personne, très intelligent, il peut être adaptable à toutes les habitudes de première classe, mais parce qu'il est né dans une famille śūdra, il est śūdra. Nous voulons mettre fin à cette absurdité. Nous sommes en train de prendre les cerveaux de première classe et les former pour qu'il deviennent des hommes de première classe. C'est ça notre occupation. Non pas l'introduction de cette chose bête. Non, nous ne sommes pas en train de l'introduire. Sinon, comment est-ce que je les offre le fil sacré? Alors vous voyez. Toute personne de l'Inde comprendra qu'il s'agit d'un brāhmaṇa de première classe. Nous formons comme ça.