FR/Prabhupada 1037 - Dans ce monde matériel, nous trouvons que presque tout le monde a oublié Dieu

From Vanipedia


Dans ce monde matériel, nous trouvons que presque tout le monde a oublié Dieu
- Prabhupāda 1037


730809 - Conversation B with Cardinal Danielou - Paris

Prabhupāda: ...doigt est partie intégrante de mon corps, mais son activité est de servir le corps. Je demande au doigt: "Viens ici." Il fait comme ça. Je demande au doigt: "Viens ici." Il est en train de faire... Donc, il est l'affaire du doigt, de servir l'ensemble. Il est une partie. Et le corps est l'ensemble. Ainsi donc, l'occupation de la partie intégrante est de servir, rendre service à l'ensemble. Ceci est la condition naturelle.

Yogeśvara: (C'est la condition naturelle de la partie, de rendre service à l'ensemble.)

Cardinal Danielou: Je suis d'accord avec cela...

Prabhupāda: Laissez-moi finir.

Cardinal Danielou: Oui. Et je pense que la vocation de chaque créature est le service de Dieu, oui. Le service de Dieu.

Prabhupāda: Oui. Ainsi, lorsque l'entité vivante oublie cette affaire, cela est la vie matérielle.

Cardinal Danielou: Cela est...? (Quand il n'y a pas de service...?)

Yogeśvara: (Quand l'etre vivant oublie.)

Cardinal Danielou: (Alors c'est ça, alors c'est ça.)

Prabhupāda: Donc dans ce monde matériel, nous trouvons que presque tout le monde a oublié Dieu.

Yogeśvara: (Donc dans le monde materiel on trouve que tout le monde a oublié Dieu)

Cardinal Danielou: (C'est cela.)

Prabhupāda: La conclusion est que ce monde matériel est créé...

Cardinal Danielou: Crée...

Prabhupāda: Créé pour les âmes oubliées.

Yogeśvara: (La conclusion est que ce monde matériel existe seulement pour les âmes qui ont oublié Dieu)

Cardinal Danielou: Oui.

Prabhupāda: Et voici l'affaire est de les faire revivre à la conscience de Dieu.

Yogeśvara: (Donc notre devoir est de rétablir cette conscience.)

Cardinal Danielou: Oui.

Prabhupāda: Donc, le processus d'éclairer les êtres vivants, en particulier l'être humain, parce que dans la forme animale de la vie, on ne peut pas être éclairé. Ni l'animal peut comprendre ce qui est Dieu.

Cardinal Danielou: Oui, oui.

Prabhupāda: Seulement l'être humain peut comprendre. S'il est formé, alors il peut venir à la conscience de Dieu.

Cardinal Danielou: Oui, oui. C'est vrai.

Prabhupāda: Donc, cette création est destinée aux âmes oubliées, pour leur donner une chance pour revivre leur conscience de Dieu.

Yogeśvara: Est-ce clair?

Cardinal Danielou: Oui, c'est clair. C'est très, très clair. Très clair.

Prabhupāda: Et pour cette entreprise, parfois Dieu vient personnellement. Parfois, Il envoie Son représentant, Son fils, ou Son dévot, Son serviteur. C'est cela qui se passe. Dieu veut que ces âmes oubliées reviennent à la maison, retournent à Dieu.

Cardinal Danielou: Oui. Retour, oui.

Prabhupāda: Donc de Son côté, il y a un effort constant pour raviver leur conscience de Dieu.

Cardinal Danielou: Oui.

Prabhupāda: Maintenant, cette conscience de Dieu peut être réveillée dans la forme humaine de la vie, pas sous une autre forme de vie.

Cardinal Danielou: Pas d'autre, oui.

Prabhupāda: Peut-être que très rarement, mais l'être humain... (À côté :) Où est l'eau?

Yogeśvara: Elle a dit qu'elle arrivait avec elle...

Prabhupāda: Ācchā. L'être humain a obtenu la prérogative d'éveiller sa conscience de Dieu dormante.

Yogeśvara: (C'est le droit exclusif de l'être humaine.)

Cardinal Danielou: Oui.

Prabhupāda: Donc, le meilleur service à l'humanité est d'éveiller leur conscience de Dieu.

Cardinal Danielou: Oui, c'est vrai, c'est vrai.

Prabhupāda: Le meilleur service.