FR/Prabhupada 1069 - La religion renvoie à la foi. La foi peut changer. Le Sanatana-dharma est immuable

From Vanipedia
Jump to: navigation, search

La religion renvoie à la foi. La foi peut changer. Le Sanatana-dharma est immuable
- Prabhupāda 1069


660219-20 - Lecture BG Introduction - New York

Donc, le sanātana-dharma. Comme je l'ai indiqué plus tôt, le Seigneur suprême est sanātana, et sa demeure transcendentale, qui est au-delà du ciel spirituel, elle aussi, est sanātana. Les êtres vivants sont également sanātana. Ainsi, l'association du Seigneur suprême sanātana et des êtres vivants sanātana dans la demeure éternelle, sanātana, est le but ultime de la forme de vie humaine. Le Seigneur est tellement bon pour les êtres vivants, parce que les êtres vivants sont tous destinés à être les enfants du Seigneur suprême. Le Seigneur déclare: sarva-yoniṣu kaunteya sambhavanti mūrtayo yāḥ (BG 14.4). Tout être vivant, les êtres vivants de toutes les sortes... Il existe différentes sortes d'êtres vivants selon leur différent karma, mais le Seigneur annonce qu'il est le père de tous les êtres vivants et c'est pourquoi le Seigneur descend pour revendiquer toutes ces âmes conditionnées condamnées à l'oubli, pour les réintroduire dans le sanātana-dhāma, le ciel sanātana, afin que les êtres vivants sanātana puissent de nouveau être réinstallés dans leur situation sanātana, dans leur éternelle asssociation au Seigneur. Il vient lui-même par différentes incarnations. Il envoie ses serviteurs les plus intimes comme des fils, ou des associés, ou des ācāryas, pour revendiquer les âmes conditionnées.

C'est pourquoi le sanātana-dharma est étranger à tout système sectaire de religion. Le sanātana-dharma est la fonction éternelle des êtres vivants éternels, en relation avec le Seigneur suprême éternel. Le sanātana-dharma signifie donc occupation éternelle. Śrīpāda Rāmānujācārya a expliqué que le mot sanātana signifiait "ce qui n'a ni commencement ni fin'. Ainsi, lorsque nous parlons du sanātana-dharma, nous devons accepter, en nous fondant sur l'autorité de Śrīpāda Rāmānujācārya, qu'il n'a ni commencement ni fin. Le terme "religion" est un peu différent du sanātana-dharma. La religion renvoie à l'idée de foi. La foi peut changer. On peut avoir foi dans un processus particulier, puis, on peut changer de foi et en adopter une autre. Mais le sanātana-dharma signifie ce qui ne peut être changé, ce qui est immuable. C'est comme l'eau et l'état liquide. L'eau ne peut pas changer son état liquide. Ou la chaleur et le feu. Le feu ne peut pas changer sa chaleur. De même, la fonction éternelle de l'être vivant éternel, laquelle est appelée sanātana-dharma, ne peut être changée. Il n'est pas possible de le changer. Nous devons découvrir ce qu'est la fonction éternelle de l'être vivant éternel. Ainsi, lorsque l'on parle du sanātana-dharma, il faut accepter, sur l'autorité de Śrīpāda Rāmānujācārya, qu'il n'a ni commencement ni fin. Ce qui n'a pas de fin, pas de commencement, ne peut être quelque chose de sectaire ou de limité par quoi que ce soit. Ainsi, lorsque nous abordons en conférence le sanātana-dharma, le personnes qui appartiennent à l'une des fois religieuses qui ne sont pas éternelles peuvent se méprendre à son sujet et penser que nous traitons de quelque chose de sectaire. Mais si nous approfondissons la question et si nous adoptons le point de vue de la science moderne, nous pouvons dire que le sanātana-dharma est l'affaire de tous les êtres humains du monde, ou plutôt, de tous les êtres vivants de l'univers. Les fois religieuses qui ne sont pas sanātana ont un début dans les annales des sociétés humaines, mais on ne peut faire l'histoire du sanātana-dharma, parce que son histoire se confond avec celle des êtres vivants. En ce qui concerne les êtres vivants, nous savons, en nous fondant sur l'autorité des śāstras, qu'ils n'ont eux non plus ni naissance ni mort. Dans la Bhagavad-gītā, il est clairement indiqué que l'être vivant ne naît jamais et ne meurt jamais. Il est éternel, indestructible et il continue de vivre après la destruction son corps matériel temporaire.