FR/Prabhupada 0894 - Le devoir doit être fait. Même si c'est un peu de souffrance. C'est ce qu'on appelle tapasya

From Vanipedia
Jump to: navigation, search
Go-previous.png Page Précédente - Vidéo 0893
Page Suivante - Vidéo 0895 Go-next.png

Le devoir doit être fait. Même si c'est un peu de souffrance. C'est ce qu'on appelle tapasya
- Prabhupāda 0894


730417 - Lecture SB 01.08.25 - Los Angeles

Donc, cette question était poser par Arjuna a Krishna que: "Quoi que vous parlez, c'est bien. Que je ne suis pas ce corps, je suis l'âme. Tout le monde n'est pas ce corps. Il est l'âme. Ainsi, sur l'anéantissement de ce corps..."(A part :) Arrête ça. "Sur l'anéantissement du corps l'âme existera. Mais quand je vois mon fils est en train de mourir, ou mon grand-père est en train de mourir, je les tue, comment puis-je me consoler que mon grand-père n'est pas en train de mourir, mon fils n'est pas en train de mourir,tout simplement il est en train de changer? Parce que je suis habitué à penser comme ça. Donc il doit y avoir la douleur." Alors Krishna a répondu: "Oui, c'est un fait aussi que vous devez avoir à tolérer, c'est tout.. Il n'y a pas d'autre remède." Tāṁs titikṣasva bhārata.

Krishna n'a jamais dit que ce ne sont pas les faits, ce qui Arjuna a expliqué que: "Je sais que quand mon fils est en train de mourir, mon fils est en train de changer le corps, ou mon grand-père est mourant, le changement du corps, je sais cela, mais quand même, parce que je suis affectueuse sur la peau, donc je dois souffrir". Le Krishna a répondu: "Oui, la souffrance est là parce que vous êtes aussi sur le concept de la vie corporelle.. Alors la souffrance doit être là. Donc, il n'y a pas d'autre remède que de tolérer. Il n'y a pas d'autre remède." Mātrā-sparśās tu kaunteya śītoṣṇa-sukha-duḥkha-dāḥ (BG 2.14).

Tout comme dans votre pays, il est très froid le matin pour prendre un bain, une tâche un peu difficile. Mais ce que cela signifie que ceux qui sont dévots, ils cesseront de prendre un bain? Non, même si c'est froid, froid, il faut prendre le bain. Le devoir doit être fait. Le devoir doit être fait. Même si c'est un peu de souffrance. Cela s'appelle tapasya. Tapasya signifie que nous devons prolonger ou procéder, avec notre entreprise de la conscience de Krishna en dépit de tout état dangereux et calamiteuse de ce monde. Cela s'appelle tapasya. Tapasya signifie accepter volontairement les difficultés de la vie. Parfois tapasya, dans le système de tapasyâ, en saison chaude, l'été, dans la chaleur torride du soleil, elles s'enflamment encore du feu tout autour et de s'asseoir au milieu et méditer. Il ya certains processus de tapasya comme ça. Dans un temp froid, ils se passent dans l'eau jusqu'au cou et méditent. Ces choses sont prescrites dans tapasya.

Mais, Seigneur Caitanya Mahaprabhu ne vous donne pas une telle prescription. Il vous donne une très bon programme: chant, danse et prendre Prasadam. (rires) Pourtant nous ne sommes pas prêts. Nous ne pouvons pas accepter cette tapasya. Vous voyez. Nous sommes tellement tombés. Su-sukhaṁ kartum avyayam (BG 9.2). C'est une sorte de tapasyâ, qui est très facile à faire et c'est très agréable. Pourtant, nous ne sommes pas d'accord. Nous pourrir dans la rue, , allongez-vous n'importe où et partout et encore, je vais boire et avoir des relations sexuelles et de se coucher. Alors, que peut-on faire? Nous donnons de bonnes installations. Viens ici, chanter, danser et vivre paisiblement et prendre krsna-prasadam. Soyez heureux. Mais les gens n'accepteront pas. Cela s'appelle le malheur.

Par censequence Caitanya Mahāprabhu a dit: etādṛśī tava kṛpā bhagavan mamāpi durdaivam īdṛśam ihājani nānurāgaḥ (CC Antya 20.16). Caitanya Mahāprabhu dits: nāmnām akāri bahudhā nija-sarva-śaktiḥ. Dans le saint nom transcendantal de Dieu, Krishna, il ya toutes les puissances. Comme Krishna a obtenu les puissances illimitées, de même au nom, saint nom de Krishna, il ya la puissance illimitée. Donc, nāmnām akāri bahudhā. Et il ya beaucoup de noms de Krishna. Krishna a des milliers et des milliers de noms. Le nom Krishna est le nom en chef. Nāmnām akāri bahudhā nija-sarva-śaktis tatrārpitā niyamitaḥ smaraṇe na kālaḥ. Et il n'y a aucune règle dure et rapide, que vous avez à chanter en ce moment ou que le temps. Non N'importe quand. N'importe quand que vous pouvez prendre. Et le nom est identique avec Krishna. Selon cette logique, le nom, le saint nom de Krishna, est Krishna. Il n'est pas autre que Krishna. Ne pensez pas que Krishna vit dans Goloka Vrndavana et le nom est différent. Tout comme dans le monde matériel que nous avons obtenu cette conception. Le nom est différente de la réalité. Mais dans le monde absolu il n'existe pas de différence. Cela s'appelle absolue. Le nom a le même potentiel comme Krishna.