FR/Prabhupada 0987 - Ne pensez pas que vous allez mourir de faim dans la conscience de Dieu. Vous n'allez jamais mourir de faim

From Vanipedia
Jump to: navigation, search

Ne pensez pas que vous allez mourir de faim dans la conscience de Dieu. Vous n'allez jamais mourir de faim
- Prabhupāda 0987


720905 - Lecture SB 01.02.07 - New Vrindaban, USA

Maintenant Dieu a créé cet univers. Dieu a créé la manifestation cosmique, d'innombrables univers, mais Il n'est pas intéressé par tout cela. Il est intéressé; Il a créé. Il nous a donné les moyens de vivre ici, mais il ne vient pas ici pour jouir de tout cela. Il a quelque chose de mieux. Ou bien, Il ne se soucie pas de toutes ces opulences. Voilà une autre qualification de Dieu. Donc cette forme humaine de la vie est destinée à comprendre Dieu, et scientifiquement, en pleine connaissance. Cela est décrit dans le Śrīmad-Bhāgavatam. Par conséquent, nous prêchons ce discours Bhāgavata. Au début du Śrīmad-Bhāgavatam quelle est la nature de Dieu? Cela a été décrit, janmādy asya yataḥ anvayād itarataś ca artheṣu abhijñaḥ svarāṭ (SB 1.1.1). Dieu... Dieu est conscient, il sait tout. Il est un être sensible. Il n'est pas une pierre morte. Si Dieu n'est pas un être sensible, si Dieu n'est pas une personne, comment est-ce qu'il y a tant de personnes puissantes, personnes sensibles venant de Lui? Si le père n'est pas intelligent, comment les fils et les filles peuvent devenir intelligents? Un chien ne peut pas donner naissance à une personne intelligente, une personne qui est intelligente, elle peut donner naissance à des enfants intelligents. Ceci est notre expérience pratique. Par conséquent, cette description de Dieu, aiśvaryasya samagrasya vīryasya yaśasaḥ śriyaḥ. Nous devrions essayer de comprendre ce qui est Dieu. Si vous pouvez trouver une personne qui est supérieure en tout, en richesse, en force, en beauté, en renommée, en connaissance, en renoncement, Il est Dieu. Ne prenez pas n'importe quel Dieu de quatrième classe. Si vous êtes intelligent, essayez de comprendre quel est le sens de Dieu et... Essayez de comprendre.

Donc, ici, dans le Śrīmad-Bhāgavatam, il est dit que cela est la religion de première classe. Qu'est-ce que c'est? Ce qui donne l'occasion aux disciples d'aimer Dieu. Pourquoi ne devrions-nous pas? Si Dieu est grand, si notre père est si grand, pourquoi ne devrions-nous pas aimer? Nous flattons quelqu'un ici... quelqu'un qui a un, disons, quelques millions de dollars, nous flattons, et celui qui est le plus riche de tous, nous ne devrions pas L'aimer? Pourquoi? Quelle est la raison? Et tout à fait, Il fournit tout, eko bahūnāṁ vidadhāti kāmān. Il fournit toutes les nécessités de la vie à tous les êtres vivants, à compter de la fourmi jusqu'à l'éléphant. Alors pourquoi pas nous? Nous avons consacré toute notre vie au service de Dieu, si Dieu donne de la nourriture aux fourmis, à l'éléphant, pourquoi pas à nous? Donc, ne pensez pas que vous allez mourir de faim dans la conscience de Dieu. Vous ne serez jamais mort de faim. Continuez avec votre devoir, tout en aimant Dieu et en prêchant l'amour de Dieu. Vous serez toujours opulent, soyez sûr. Un homme ordinaire, si vous travaillez pour lui, il vous donne un salaire, bon salaire. Et nous travaillons pour Dieu, nous ne recevons tous pas un salaire? Comment c'est? (Rires) Nous devons obtenir. Si vous êtes vraiment amoureux de Dieu, ouvrier de Dieu, ne pensez pas à votre état de santé économique. Il sera soutenu. Dans la Bhagavad-gītā, il est dit, yoga-kṣemaṁ vahāmy aham (BG 9.22). Il fournit personnellement n'importe quelle nécessité qui existe. Tout comme un père. Un petit enfant qui est totalement dépendant de ses parents, les parents soignent son confort. L'enfant ne demande pas au parent de le faire, parce qu'il ne peut pas parler également. Donc, il est tout simplement en fonction de Dieu, il dépend simplement sur ses parents. Simplement, si vous dépendez tout simplement sur Dieu, il n'y a pas question de votre problème économique. Soyez sûr. Ceci est du sens commun.

Donc, il y a un manque de dévots de Dieu à l'heure actuelle. Les gens ont rejeté Dieu. Quelqu'un dit: "Dieu est mort." Quelqu'un accepte un coquin comme Dieu. Quelqu'un se déclare comme Dieu. Non, essayez de comprendre Dieu scientifiquement et devenez un dévot, un amoureux de Dieu, votre vie sera couronnée de succès. Voilà le mouvement de la conscience de Kṛṣṇa. Ce n'est pas que "mon Dieu", "votre Dieu", "cette religion", "que la religion." Dieu est un et la religion est une. Qu'est-ce que cette religion? L'amour de Dieu. C'est tout. Il n'y a pas d'autre deuxième religion. Cela est la religion. Donc Dieu vient et dit, sarva-dharmān parityajya mām ekaṁ śaraṇaṁ vraja (BG 18.66). Ceci est la religion.